Didier MENCOBONI ● sept. 2018

DIDIER MENCOBONI

“Portrait de famille”
exposition personnelle

du 28 septembre
au 03 novembre 2018

Didier Mencoboni Slim Beijing #3, 2016 ● Acrylique sur papier marouflé sur dibond — 52 × 30 × 4,5 cm

Pour sa première exposition personnelle à la galerie Oniris, didier MENCOBONI présente des toiles, œuvres sur papier et sculpture récentes, à l’occasion d’une exposition intitulée “Portrait de famille” du 28 septembre au 03 novembre 2018 à Rennes.


« J’aime l’idée de faire de belle chose, de rendre la vie plus agréable, de me placer du côté du joyeux et surtout du vivant. »

L’œuvre de didier MENCOBONI répond à trois points essentiels : l’abstraction, le concept et la couleur. Son œuvre est constituée autant de petits formats que de grands formats et appelle de manière périodique différents supports comme la toile, le papier, le tissu voire le plexiglas ou d’autres matériaux. L’œuvre de Didier Mencoboni se veut délibérément expérimentale. Il est nécessaire pour lui de varier les disciplines afin de ne pas se créer d’habitudes avec un médium. Son travail n’est pas séquencé, au contraire, chaque technique est le prolongement de l’autre : il y a l’idée de sortir du tableau pour passer au volume ou plutôt prolonger le tableau.

Pour didier MENCOBONI, peindre n’est pas un geste immédiat. Il a mis en place un programme, une sorte de protocole qui l’amène à peindre quotidiennement. Il ne s’agit pas seulement du tableau, mais de ce qu’il y a autour. Contrairement aux installations, dessins ou sculptures qui lui apparaissent de manière évidente, sa relation à la peinture en tant que matière peut sembler complexe, car il y voit un outil difficile à appréhender. Didier Mencoboni recherche comment utiliser au mieux la peinture, et sa quête de l’œuvre parfaite se retrouve dans une forme d’épuisement de la matière à travers le recouvrement intégrale des toiles. La peinture nait du cadre, mais tend à s’en échapper.

Qu’il s’agisse de dessins ou de peintures, le travail de didier MENCOBONI se caractérise par des œuvres au sein desquelles le regard s’engouffre dans la densité des lignes et dans les harmonies colorées que l’artiste déploie. La couleur est l’essence même de son travail. didier MENCOBONI considère qu’être coloriste est une chose innée qui ne peut pas être acquise, même avec un important travail.

“Lorsque vous êtes coloriste, vous prenez n’importe quelle couleur et vous en faites ce que vous voulez. Rien de parait jamais impossible. […] La couleur est donc devenue une présence permanente dans mon travail, soit en jouant avec elle, soit au contraire en ne l’utilisant pas.”

Son travail questionne l’occupation et le dépassement de l’espace, la nécessité de la couleur mais aussi la dimension temporelle. Ses œuvres sur papier ou ses peintures ne peuvent pas se lire dans l’instantanéité d’un regard. La répétition du geste et du motif demande à l’œil de s’arrêter sur les détails après avoir perçu l’ensemble du tableau ou du dessin. Sur la toile ou le papier, une durée ne s’exprime plus en seconde mais en gestes. Dans cette répétition, didier MENCOBONI cherche aussi l’accident. Avec l’accumulation d’un même motif, on peut imaginer que la réalisation de l’oeuvre va aller de soi et avancer jusqu’à son terme. Mais à un moment, « soit c’est l’outil qui flanche, soit c’est le corps qui lâche parce qu’il a mal », marquant une parenthèse dans la répétition du motif.

Pour cette première exposition, la Galerie Oniris propose au visiteur de se plonger dans l’univers coloré de didier MENCOBONI à travers trois salles définies. L’artiste occupe les murs et le plafond dans un premier espace avec ses mobiles en plexiglass. Un second espace montre des œuvres sur papier avec un mode d’accrochage et une composition qui laisse imaginer que les œuvre sont posées sur une ligne imaginaire. L’exposition se clos sur une nouvelle version de l’œuvre « Portrait de famille » réalisée pour la première fois en 2001 et actualisée pour cette exposition.


“À Cris Ouverts” ● 6e biennale d’art contemporain de Rennes



Depuis 10 ans, les Ateliers de Rennes explorent la thématique Art & Economie, Art & Entreprise. À chaque édition, un nouveau commissaire est invité à réinterpréter ce thème. Le fonctionnement de cette manifestation est atypique et unique en son genre. Les deux tiers du financement de la biennale reposent sur des fonds privés. Cette 6e édition des Ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain se déroulera dans 10 lieux à Rennes et en Région Bretagne.

À Cris Ouverts – titre de la 6e édition des Ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain – s’entend différemment qu’il ne s’écrit : « à cris ouverts », « à crise ou-vert / vers ». Il vise ainsi à énoncer la possibilité d’une multiplicité de présences et d’étreintes avec l’inconnu, activant d’autres modes d’existence et d’appartenance, par dissonances, contestations, ruptures de sens.


du 29 septembre au 2 décembre 2018

dans de nombreux lieux à Rennes

Toutes les informations sur le site : www.lesateliersderennes.fr

En lieu et place d’une thématique visant à poser de facto un cadre auquel les œuvres auraient à s’ajuster, les deux commissaires de cette 6e édition – Céline Kopp, directrice de Triangle France à Marseille et Étienne Bernard, directeur de Passerelle Centre d’art contemporain, Brest– souhaitent mettre en lumière une pluralité de pratiques artistiques qui opèrent dans les fissures des systèmes régissant nos sociétés contemporaines. La biennale sera ainsi l’aboutissement d’un dialogue rassemblant une trentaine d’artistes de dimension internationale, de générations et d’origines diverses, dont les œuvres façonnent d’autres manières d’habiter le monde et d’imaginer l’être collectif. Les expositions présenteront des corpus d’œuvres importants, dans lesquels figureront de nouvelles productions spécifiquement conçues pour la biennale.

Dans la continuité de la réflexion menée depuis 2008 par les Ateliers de Rennes autour des liens entre art et économie, les artistes réunis par les commissaires pour cette 6e édition délaissent la vision dominante selon laquelle la subordination et le contrôle d’autres subjectivités humaines, non-humaines ou post-humaines s’est imposée comme le seul modèle d’extraction et de maintenance de la valeur, et donc, d’habitation du monde social et naturel.

en savoir moins
  • Exposition ● du vendredi 28 septembre au samedi 03 novembre 2018

    Vernissage ouvert à tous ● vendredi 28 septembre 2018 de 18h à 20h en présence de l’artiste

  • Galerie ONIRIS ● 38 rue d’Antrain ● 35700 Rennesmétro Sainte Anne

    La galerie est ouverte à tous ● du mardi au samedi de 14h00 à 19h00

    également sur rendez-vous le matin et le lundi ● contact info au 02 99 36 46 06

  • prochain rendez-vous ● hors les murs



  • Evénement ● BIENVENUE ART FAIR 2018 ● Cité Internationale des Arts ● Paris

    Exposition personnelle ● Frédéric BOUFFANDEAU ● peintures et néons

    du mardi 16 octobre au dimanche 21 octobre 2018 ● vernissage : lundi 15 octobre 2018

  • prochains rendez-vous ● à la galerie



  • ode BERTRAND ● travaux Noirs & Blancs

    exposition personnelle ● peintures et oeuvres sur papier ● galerie principale du 38 rue d’Antrain

    du 09 novembre au 08 décembre 2018 ● vernissage : vendredi 09 novembre 2018

  • Petits formats et œuvres sur papier ● des artistes de la galerie

    accrochage de groupe d’une sélection d’œuvres des artistes de la galerie

    du vendredi 14 décembre 2018 au samedi 26 janvier 2019