CLEMENT, nov.>déc. 2011

ALAIN CLÉMENT

peintures & sculptures / travaux récents

du 15 nov. au 17 déc. 2011

Quelques vues de l’exposition d’oeuvres récentes d’Alain Clément


expo alain CLÉMENT | oeuvres récentes | Oniris | nov 2011
expo alain CLÉMENT | oeuvres récentes | Oniris | nov 2011
expo alain CLÉMENT | oeuvres récentes | Oniris | nov 2011
expo alain CLÉMENT | oeuvres récentes | Oniris | nov 2011
expo alain CLÉMENT | oeuvres récentes | Oniris | nov 2011
expo alain CLÉMENT | oeuvres récentes | Oniris | nov 2011
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

© Oniris Neo Sarl ● 2013


Pour sa huitième exposition personnelle à la galerie Oniris, alain CLÉMENT montre des travaux récents. Des peintures, gouaches sur papier mais aussi des reliefs muraux et des sculptures en acier peint, forment un ensemble coloré.


Cette nouvelle exposition est composée d’œuvres qui démontrent le rapport peinture/sculpture, qui est depuis les années mille neuf cent soixante-dix une constante dans le travail de l’artiste.

Dans ces compositions colorées « non-figuratives » réalisées pour la plupart en 2010 et 2011, nous pouvons encore retrouver la gestualité, le corps et l’écriture qui prennent en compte l’espace de l’œuvre (de la peinture ou de la sculpture) et l’espace réel (celui du spectateur et le lieu d’exposition).

Dans ses peintures, les jeux de couleurs, en priorité des couleurs primaires, ont un rôle déterminant dans la composition, tout comme ces formes, des rubans ou arabesques qui s’entrelacent et se recoupent pour former un enchevêtrement, un signe abstrait qui appel notre regard.

L’ancienne trame géométrique des toiles ou des gouaches sur papier avec l’utilisation de bandes colorées, laisse place à ces rubans et à une nouveauté qui réside sur le fond de la toile. Une accumulation de points très légers rappelant une sorte de grillage donne un certain renouveau dans l’intensité du volume et des couleurs.

En parallèle, ces rubans se retrouvent dans les œuvres sculptées. Chez alain CLÉMENT, la sculpture, non seulement métaphoriquement mais matériellement, est issue de la peinture.

Les reliefs muraux et sculptures rouges ou noires qui accompagnent les toiles, font d’abord l’objet de dessins, de gouaches… ; les dessins reportés sur les feuilles de tôle constituent les lignes de découpe et de pliage de la plaque : ce qui était inscrit dans le plan devient volume dans l’espace. Comme dans les toiles, la couleur éclatante des sculptures et reliefs joue un grand rôle dans leur appréhension.

La plus grande sculpture malgré sa lourdeur relative au matériau, fait partie d’un ensemble où le jeu d’équilibre est déterminent, et propose au spectateur d’entrer dans une sorte de chorégraphie de rubans colorés ou noirs.

Dans les toiles comme dans les sculptures, il s’agit d’un travail faussement « gestuel », moins spontané qu’il n’y paraît. Tous ces travaux sont préalablement construits, dessinés, les compositions ne sont pas le fruit d’un simple geste, mais d’une profonde réflexion. Le geste de l’écriture prend en charge la constitution de l’espace et comme chez tous les grands formalistes, la forme contribue à dessiner le fond.

Dans l’œuvre d’alain CLÉMENT, la sculpture participe à une évolution de la peinture : elle lui a permis non seulement de se débarrasser de tout illusionnisme, de renforcer le travail de la couleur, d’assouplir les formes, de faire des œuvres plus simples, avec moins de superpositions de plans, de couleurs… Bref, de renforcer la présence de l’objet peinture, par sa frontalité, son unité.

Contrairement aux postulats de Greenberg, alain CLÉMENT ne peut concevoir une peinture « plate », dans la peinture il y a toujours une profondeur, un volume. alain CLÉMENTne propose pas qu’un formalisme abstrait, il se sert de l’efficacité optique et de la clarté de la composition pour subvertir ce vocabulaire, en lui donnant une dimension relativement expressive et charnelle.

Cliquez sur le bouton EN SAVOIR + pour obtenir plus d’informations sur l’exposition. en savoir plus

en savoir plus
  • exposition : du mardi 15 novembre au samedi 17 décembre 2011

    dans la galerie principale située 38 rue d’Antrain à Rennes / face au cinéma l’Arvor

    la galerie est ouverte à tous du mardi au samedi de 14h à 18h30 + également sur rendez-vous (matinée + lundi)

    contact info au 02.99.36.46.06 ou 06.61.76.46.06

  • Exposition suivante | claude VIALLAT | peintures et dessins récents

    exposition personnelle d’œuvres récentes | dans les deux espaces de la galerie

    du 3 février au 31 mars 2012

  • Des œuvres d’alain CLÉMENT sont visibles toute l’année sur demande dans les réserves de la galerie Oniris :

    - sculptures (murale et dans l’espace)
    – peintures (sur toiles et sur aluminium)
    – dessins et peintures sur papier
    – éditions (sérigraphies, sculptures multiples…)

    >> cliquez ici << pour nous contacter